Boston : Jour 1

Nous sommes donc partis Vendredi matin à la découverte de Boston.

Après 4h de route et un arrêt pipi, nous sommes arrivés à Boston, accueillis par un soleil magnifique. Après une pause déjeuner au bord de l’océan, nous avons retrouvé (avec un peu de mal) notre amie qui venait du Canada et avec qui nous allions passer le week-end.

Après nous être rendus à l’hôtel pour le check-in et pour déposer nos bagages, nous sommes retournés à Boston. Nous avons trouvé un parking pas trop cher à $15 pour 10h près de l’eau et nous sommes remontés vers le centre ville à pieds en traversant un petit parc très joli. Boston n’étant pas une ville très grande, il est très facile de s’y déplacer à pied sans prendre la voiture ou les transports en communs.

Nous avons commencé notre visite de la ville en suivant le Freedom Trail. C’est une ligne rouge déssinée sur le sol qui, en la suivant, fait découvrir aux visiteurs les endroits les plus importants de la ville. Michael et Albane étaient en rollers et moi en vélo. A Boston, il y a un système de « Vélib » comme à Paris, qui s’appelle le « Hubway », et on peut louer des vélos pour $5 la journée.

Carte de Boston sur laquelle est représenté le Freedom Trail.

Pour que vous puissiez mieux comprendre ces photos et les descriptions de la ville nous allons faire très rapidement un peu d’histoire et nous reviedrons plus précisément sur certains épisodes historiques au cours de la presentation de Boston et de notre séjour ! ;)

Boston est la capitale de l’état du Massachusset et a été fondée en 1630 par les colons anglais. Boston a joué un rôle central avant et pendant la Révolution américaine contre la Grande-Bretagne. Lorsque Londres a imposé une série de taxes et a renforcé sa présence militaire dans la deuxième moitié du18ème siècle, les Bostoniens sont entrés en rébellion et ont réclamé une représentation politique des colonies au Parlement britannique.

En 1770, le massacre de Boston alimente la rancœur des habitants. En 1773, à lieu la Boston Tea Party, les habitants de la ville s’emparents des cargaisons de thé d’un navire britanique et les jettent à l’eau, c’est l’un des événements les plus célèbres de la Révolution américaine. L’année suivante, le gouvernement britannique fait bloquer le port et envoie des soldats.

La guerre d’indépendance commence en 1775 et en 1776, George Washington conquiert Boston, tenue jusqu’ici par les troupes du général britannique William Howe. La guerre se termine en1783 par le traité de Versailles et la création des États-Unis d’Amérique et Boston est, depuis, surnommée le berceau de la Liberté.

Ce petit rappel historique étant fait, voici ce que nous avons pu découvrir le long du Freedom Trail :

L’ancienne Mairie de Boston, transformée aujourd’hui en Steak House.

Une petite église et son marché.

L’Old State House, le plus vieux bâtiment de tous les Etats-Unis.

Le Faneuil Hall.

Le Quincy Market.

Le south Market.

Le Freedom Trail passe par le quartier Italien. Celui-ci est assez grand et on y trouve des dizaines de restaurants.

C’est par où ?

Des immeubles du quartier.

Le drapeau américain tel qu’il était lors de la création des Etats-Unis.

Une église.

La statue de Paul Revere.

Paul Revere (1er janvier 1735 – 10 mai 1818 à Boston)  était un orfèvre franco-américain, patriote de la révolution américaine.  Il est connu pour sa course à cheval dans la nuit du 18 avril 1775, la Midnight Ride. Il avait été envoyé jusqu’à Lexington pour prévenir des mouvements de l’armée britanique.

L’old North Church.

Un drapeau américain.

Le Copp’s Hill Buriying Groud, un très vieux cimetière.

Une petite maison.

Notre ballade le long du Freefom trail s’est terminée là, nous ne sommes pas allés de l’autre côté de la rivière et avions prévu ça pour le samedi.

Nous nous avons fait une pause goûter : pâtisseries et glaces italiennes étaient au programme ! Je conseille d’ailleurs au gourmands d’aller faire un tour chez Mike’s Pastry où l’on trouve des dizaines de pâtisseries différentes. Il y a par contre souvent beaucoup de monde… L’adresse : 300 Hanover St, Boston.

J’ai craqué pour un Tiramisu.

Nous sommes rentrés à la voiture pour déposer les rollers et nous sommes repartis près du Faneuil Hall où nous avons diné dans un Food Court. Il s’agit d’un endroit où l’on trouve plein de restaurants qui ne vendent que de la nourriture à emporter et l’on peut se poser sur des tables et des chaises un peu plus loin. Cela permet à chacun de choisir ce qu’il veut manger, comme ça pas de bataille pour s’avoir si l’on mange chinois ou italien, tout le monde est content !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge